Jassy
La Godivelle

Jassy

Faune
Flore
Géologie
Lac et rivières
Point de vue
Tourbières
Moyen
4h
14,3km
+321m
-321m
Boucle
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Ici c'est LE Cézallier !

Un immense tapis valloné d'herbes,  parfois hérissé de résineux. Les lacs de la Godivelle, les tourbières, les méandres de la couze d'Ardes dans des vallées glaciaires... la puissance du paysage, le vent (souvent) et le calme.

Les paysages du Cézallier, la richesse floristiques des estives et des prairies, des tourbières, une faune et une flore d'exception, les activités humaines d'élevage modelant les paysages ouverts. Les lac d'en bas et de Roche Orcines.

Les 13 patrimoines à découvrir
Tourbière

Réserve naturelle nationale des sagnes de la Godivelle

RNN Sagnes de La Godivelle

Située à 1200 mètres d’altitude, en plein cœur du plateau volcanique du Cézallier, la réserve naturelle des Sagnes de La Godivelle protège un ensemble de 4 tourbières et 1 lac naturel sur 144 ha.

Ces zones humides abritent un patrimoine naturel d’exception : loutre, drosera, sphaignes, papillons, libellules, … Vous apercevrez certaines de ces espèces lors de votre balade.

Le Parc des Volcans d’Auvergne a pour mission d’assurer la conservation de ces milieux et de les faire découvrir au plus grand nombre.
lire la suite
Faune

une libellule : la leucorrhine douteuse

La Leucorrhine douteuse est une libellule typique des tourbières. Elle se reconnaît facilement à sa coloration rouge et noire et sa face blanche.

Elle vit dans les petites mares aux eaux acides et pauvres en poissons.

La tourbière de la Plaine Jacquot est considérée comme la plus grosse station du Massif central pour cette espèce. En pleine saison, au mois de juin, il n’est pas rare d’observer plusieurs centaines d’individus voler en même temps.

Des comptages sont réalisés tous les ans par l’équipe de la Réserve naturelle pour suivre l’état des populations.
lire la suite
Faune

la pie-grièche grise

La pie-grièche grise est un passereau de la taille d'un merle qui niche dans les grands espaces herbeux parsemés de haies et bosquets.

Elle a la particularité de chasser des insectes et autres petites proies qu’elle empale sur les épines d’arbustes ou sur les fils barbelés, les « lardoirs ».

Cette espèce est en fort déclin partout en France et en Europe du fait du changement des pratiques agricoles. Elle trouve encore des milieux favorables dans les tourbières et prairies naturelles du Cézallier.
lire la suite
Faune

le tarier des prés

Petit oiseau typique des prairies humides et des tourbières, le Tarier des prés est présent sur l’ensemble de la région Auvergne. Sa présence est plus forte au-dessus de 600 m d’altitude dans les zones herbagères marquées par l’élevage bovin et ovin.

Ressemblant au Tarier pâtre, il s’en distingue par un sourcil blanc et des marques blanches à la queue. Le croupion est brun jaunâtre, tacheté de foncé, la poitrine et la gorge sont ocre orangé.

La tourbière des Chastelets à La Godivelle abrite une densité record de couples nicheurs !
lire la suite
Histoire

les foires de Brion

Le village de Brion est renommé pour ses foires depuis le XIVème siècle. Troupeaux et marchands de toutes sortes se retrouvaient sur une douzaine de dates fixées selon un calendrier immuable.

Les éleveurs achetaient leurs bêtes au printemps pour les engraisser dans les montagnes durant tout l’été et les revendre à l’entrée de l’automne.

Aujourd’hui ces foires ont perdu leur vocation agricole mais restent très prisées par les habitants du plateau et les touristes pour leur convivialité.
lire la suite
Histoire

la motte de Brion

D’origine gauloise, le nom de Brion désigne un lieu élevé portant un point défensif. Le château fut érigé au XIIIème siècle par la seigneurie des Bréon. Le château de Brion, aujourd’hui détruit servait à exploiter et défendre le territoire de Compains. Construite au sommet d’une butte basaltique, cette forteresse permettait de défendre le territoire face aux seigneurs environnants, en particulier les Mercoeur. Il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges. On distingue dans le sol, l’empreinte d’une tour quadrangulaire, une basse-cour ainsi que des murailles.
lire la suite
Faune

alouette des champs

Présente dans les prairies, l’Alouette des champs est une chanteuse infatigable ! On l’entend plus qu’on ne la voit. Son chant peut être émis depuis un perchoir, mais le plus souvent lors d’un vol sur place. L’alouette grimpe très haut en voletant pour stationner à 50-100m, visible comme un point dans le ciel.

Vue généralement dans les prairies et les bords de chemins. Dérangée, elle s’envole en montrant le liseré blanc de ses ailes.
lire la suite
Pastoralisme

tras et burons

On devine encore aujourd’hui au milieu des estives des « tras », encore appelés « creux de cabanes ». Ce sont de petites cavités creusées à flanc de montagne par les bergers à partir du 15ème siècle, pour en faire des habitats saisonniers.

Elles ont progressivement été remplacées par des bâtiments en dur, les burons, utilisés jusqu’au milieu du 20ème siècle. Les montagnes de La Godivelle en abritent de nombreux : le buron de la Loubeyre, des Preumeries, du Bos Traveix… Ils servaient autrefois à la fabrication du Saint-Nectaire.
lire la suite
Eau (lac, rivière...)

la couze d’Ardes

La rivière de la Couze d’Ardes prend sa source au col du Chamaroux, à 1290 mètres d’altitude, pour se jeter 30km plus bas dans l’Allier. Si dans sa partie amont, la rivière est calme et se perd dans les méandres de la Fumadoune, elle devient rapidement tumultueuse et prend la forme d’un torrent creusant la vallée. La Couze d’Ardes forme deux cascades en aval du village de Jassy. Vous pouvez faire le crochet aller -retour : suivez le balisage pour une pause fraîcheur au bord d’une vasque.
lire la suite
Faune

le cincle plongeur

Le cincle plongeur est un oiseau typique des rivières sauvages du Cézallier. De la taille d’un merle, il s’en distingue facilement par sa poitrine d’un blanc éclatant et sa tête couleur chocolat. Il parcourt inlassablement les torrents à la recherche de larves d’insectes. Ce chasseur hors pair à une technique de pêche imparable :  il est capable de marcher sous l’eau, dans le fond de la rivière, et même à reculons !
lire la suite
Faune

la vipère péliade

La vipère péliade est présente en Auvergne dans la plupart des massifs montagneux, généralement au-delà de 1000 mètres d’altitude. Ce reptile apprécie les zones plutôt fraîches comme les tourbières, landes, prés humides. Les jeunes y trouveront leur repas favori : le lézard vivipare, tandis que les adultes chasseront également de petits rongeurs et des grenouilles. Le réchauffement climatique constitue pour cette espèce l’une des principales menaces : son aire de répartition pourrait s’en trouver réduite.
lire la suite
Faune

le grèbe huppé

Le Grèbe huppé est un oiseau d’eau qui maîtrise à la perfection la technique de l’apnée : il peut plonger jusqu'à 20 m de profondeur pendant 3 minutes !

Il est connu pour ses parades nuptiales ponctuées de grognements, d'offrandes de végétaux aquatiques et de courses sur l'eau, face à face, le corps dressé à la verticale en secouant la tête.

La famille se divise souvent en deux parties, et chaque parent nourrit un jeune ou deux. On peut les voir sur le dos des adultes, souvent portés par la femelle.
lire la suite
Flore

flore des prairies

Les vastes étendues herbeuses forment les paysages typiques du Cézallier, fruit d’un long passé pastoral remontant au Moyen-Age. Ces prairies naturelles sont composées d’une multitude de plantes : millepertuis perforé, l’achillé millefeuille, connues pour leur propriétés médicinales, le thym serpolet, un puissant aromatique ou le gaillet vrai, utilisé autrefois comme présure pour la production fromagère. La richesse de ces prairies est dépendante du maintien de pratiques extensives.
lire la suite

Description

Du panneau de départ situé sur la D32, en face de la mairie de la Godivelle, rester sur la route principale, passer devant le cimetière (vue sur le massif du Sancy) et parcourir 500m sur la route jusqu’à une intersection avec un chemin sur la gauche.

  1.  Descendre, franchir une passerelle et s'engager dans le bois sur la droite. A la sortie du bois, continuer en face. Au croisement, monter à gauche. A l’intersection suivante, aller à droite sur une sente longeant un large chemin caillouteux. Au croisement en T, partir à droite. A Brion, juste avant la route, monter le chemin à droite. Traverser la route, prendre en face et continuer tout droit. A la patte d’oie (gite d’étape), monter à droite. A la route principale, partir à droite entre les maisons jusqu’à un croisement en T.
  2. Traverser la route et poursuivre en face sur un chemin entre 2 clôtures (Hors circuit :- 20 mn AR - monter la route à droite pour accéder au foirail puis au sommet de la motte féodale de Brion, vue panoramique). Au carrefour en T, prendre à droite puis tout de suite à gauche. A une route, monter en face un large chemin. Au croisement en T, partir à droite. A la route, descendre à gauche. A Jassy, partir à droite, traverser le pont et aller jusqu’au croisement suivant. (Avant le pont hors-circuit : les cascades de Jassy, AR 10 - minutes).
  3. Prendre à droite la petite route conduisant au lac de St-Alyre. Franchir la digue. Longer le lac, puis s'élever vers une clôture que l'on suit à main droite. La traverser sur un escabeau et la longer à main gauche (après le 3e escabeau, vue sur la Godivelle et le lac d'en Bas). Descendre jusqu'à la ferme, rejoindre la route et monter à gauche pour revenir au point de départ.
Départ : Panneau de départ et petit parking, sur la D32, en bas du village, face à la mairie
Arrivée : centre du village de la Godivelle
Communes traversées : La Godivelle, Compains, Saint-Alyre-ès-Montagne

Profil altimétrique


Recommandations

suivre le balisage vert

voir la réglementation de la Réserve Naturelle Nationale

- Veillez à respecter l’environnement dans lequel vous vous trouvez : emportez vos déchets, évitez de déranger les espèces sauvages et domestiques.

- Tenez votre chien en laisse

Transport


Accès routiers et parkings

rejoindre la Godivelle (Puy-de-Dôme)

via la route D32 si vous venez du Nord (Clermont-Ferrand, Besse) ou de l'Est (Issoire)

via la D305 la D26 puis D32 si vous venez de Condat (en passant par Espinchal)


via la D679 si vous venez d'Allanche en passant par Les Prades, Marcenat et Montgreleix

Stationnement :

en face de la Mairie, près du Pont, au bas du village

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :