Boucle des Dômes
Saint-Genès-Champanelle

Boucle des Dômes

Géologie
Point de vue
Volcans
Un parcours accessible avec peu de dénivelé et de larges sentiers. L’unique difficulté est l’ascension du Puy de Dôme. 
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Partez à la découverte des volcans emblématiques et caractéristiques de la Chaîne des Puys, le long de ce parcours balisé de 49 km. L’ascension finale du Puy de Dôme, symbole du département, vous offrira un panorama à 360° sur d'autres Régions naturelles du Parc et sur l'alignement des 80 volcans que forme la Chaîne des Puys.
Suivez les sentiers de pouzzolane rougeâtre, au pied de ces volcans aux sommets de formes différentes, au cœur des Monts Dômes. Points de vue variés, passages en forêt, traversée de villages auvergnats vous attendent le long de cette randonnée en itinérance.

Les 22 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Le Pic noir

    C’est le plus grand pic d’Europe, on l’identifie facilement à sa couleur noire et sa calotte rouge vif. Son chant est mélodieux et il tambourine avec une cadence élevée de 20 coups par seconde. Il affectionne les grands espaces boisés, idéales pour son alimentation et son mode de nidification. Cette espèce est protégée en France.
  • Faune

    L'Apollon

    Ce grand papillon d’une envergure de 35 à 40 mm au corps velu vit en montagne où on l'observe jusqu'à  2 700 mètres d’altitude dans les Alpes. Il est reconnaissable à ses ailes blanches décorées de grandes taches noires circulaires sur l’aile avant et à ses cercles rouges bordés de noir sur l’aile arrière. Il recherche les pentes sèches et rocailleuses des montagnes, les lisières ensoleillées des bois clairs, les pelouses maigres et les éboulis. Sa chenille ne peut se développer que sur des espèces de plantes bien spécifiques (on parle de "plante hôte") : des orpins (Sedum).  Il a été régulièrement observé dans la partie Sud de la chaîne des Puys où sa petite population semble se porter assez bien, contrairement au massif des Monts Dore où sa régression est dramatique.
  • Action du Parc

    Le troupeau mobile

    Activité essentielle pour le territoire, le pastoralisme sert l’économie locale et  permet de maintenir des savoir-faire ancestraux. Conduit par un berger et ses chiens, le troupeau de brebis rava (espèce locale) assure une ouverture des paysages et le maintien de la biodiversité liée à ces espaces. Cette initiative lancée en 2016 par le syndicat mixte du Parc des Volcans permet d’expérimenter une pratique de pâturage basée sur l’activité « temporaire » d’un troupeau qui se déplace en fonction des besoins d’ouverture du paysage.
  • Volcan

    Le Puy de Pourcharet

    Ce volcan de type strombolien, d’une hauteur de 1 164 m, possède un cratère d’une profondeur de 50 m. Il est monogénique : le volcan n’a connu qu’une seule et unique éruption avant de s’endormir.
  • Faune

    Le Circaète Jean-le-blanc

    Rapace migrateur plus gros qu’une buse, cet oiseau se nourrit exclusivement de reptiles. Mesurant jusqu’à 2 m d’envergure, on peut le reconnaître à son corps et ses ailes pâles dessous et sa tête brun foncé. Ses terrains de chasse sont les zones ouvertes favorables aux lézards et serpents: terrains rocailleux, landes faiblement boisées, friches, prairies à pâturage extensif et prairie de fauche, des milieux que vous pouvez voir tout autour de vous.
  • Géologie

    La formation de la chaîne des Puys

    Elle s’explique par la mise en place d’une poche de magma sous la région des Dômes et l’existence de failles du plateau granitique. Le long de ces failles, le magma a pu se frayer un passage et donner naissance à ce bel alignement de volcans (Auvergne Pays des volcans – Gérard Joberton).  
  • Faune

    Le Cincle plongeur

    Cet oiseau de la taille d’un merle se distingue facilement par sa poitrine d’un blanc éclatant et sa tête couleur chocolat. Il parcourt inlassablement les torrents à la recherche de larves d’insectes. Ce pêcheur hors pair a une technique imparable : il est capable de marcher sous l’eau, dans le fond de la rivière, et même à reculons ! Il fréquente les cours d’eau froids et rapides, bien oxygénés avec des remous et des cascades, mais aussi les lacs d’altitude.
  • Eau (lac, rivière...)

    Un pont en pierre et la Sioule

    La Sioule est une rivière qui prend sa source à proximité du lac de Servières, située dans le massif des Monts Dore. Avec une longueur de 150 km (du Puy-de-Dôme à l’Allier), la majorité de son parcours se situe dans les Combrailles. Elle dessine d’amples méandres et creuse de profondes vallées. Elle forme plus à l'aval le méandre de Queuille, lieu incontournable  surnommé « le Paradis » ou « l’Amazonie d’Auvergne ». Elle offre des habitats à des espèces variées : saumon atlantique, écrevisse à pieds blancs, loutre, castor d’Europe…
  • Faune

    La Loutre d'Europe

    Avec sa tête aplatie, son corps allongé et son pelage brun, la Loutre a une fourrure très dense, lui assurant une totale imperméabilité. Ses yeux et narines sont au même plan, ce qui lui permet d’entendre, voir et sentir ce qui l’entoure sans avoir à trop sortir la tête de l’eau, comme les crocodiles. Elle se repose la journée et à la nuit tombée part à la recherche de nourriture. Solitaire, elle ne vit en couple que lors de la période de reproduction.
  • Géologie

    L'alignement de la Chaîne des Puys

    Les 80 édifices volcaniques de la Chaîne des Puys forment une traînée nord-sud de 32 kms de long sur 4 km de large. Les éruptions associées ont eu lieu entre -150 000 et 8600 ans. Dans leur grande majorité, ces édifices sont monogéniques, c’est-à-dire issus d’une seule éruption généralement limitée dans le temps (quelques jours à quelques mois).
  • Eglise roman

    L’église Saint-Pierre d’Olby

    Eglise "récente"(elle fut inaugurée en 1898) , ce bâtiment est de style néo-roman. Elle est construite en basalte (roche volcanique) et couverte d’ardoises. Tous les vitraux avaient été financés par les habitants de l'époque. A proximité immédiate, vous pouvez admirer l'impressionnant et magnifique tilleul Sully labellisé « arbres remarquables de France ».
  • Architecture

    L’église Saint Germain

    Située au cœur de Mazayes-Basse, cette église paroissiale a évolué au fil des siècles : le chœur date du 12e siècle, les chapelles latérales du 15e siècle et le clocher du 18e siècle.
  • Faune

    Le Bruant jaune

    De la taille d’un gros moineau et vivement coloré, on repère facilement le mâle de cette espèce à la couleur jaune qui va de son crâne à sa gorge, la femme est plus terne. Il tient son nom « bruant » du mot « bruire », faire du bruit : il se fait remarquer par son chant répétitif et caractéristique, il chante 5 à 8 fois la même note, puis deux notes plus longues et graves.
  • Géologie

    La cheire de Côme

    Cette zone remarquable est née suite à l’éruption volcanique de la coulée de lave du puy de Côme (il y a 150 000 ans), c’est l’une des plus importantes coulées de lave de la Chaîne des Puys : elle s’étend sur 18 km. Vous déambulerez au cœur d’un chaos de roches volcaniques. L’été un phénomène étrange apparait : les chaleurs estivales provoquent des courants d’air traversant les galeries sous la roche, l’humidité de l’air se congèle au fond des cavités et forme des « trous à glace ».
  • Faune

    Le Murin de Brandt

    Cette petite chauve-souris a de longues oreilles et une face assez claire. Cette espèce détient le record de longévité pour une chauve-souris européenne : 41 ans pour un individu en Sibérie ! Le murin de Brandt se trouve dans les forêts ouvertes, à proximité de milieux humides. Il se nourrit d’insectes divers, comme les papillons de nuits ou les mouches. Cette espèce protégée est directement menacée par la destruction de ses gîtes d'où l'enjeu de protéger les arbres à biodiversité dans la gestion sylvicole. L’hiver, elle hiberne dans des cavités souterraines à faible température.
  • Volcan

    Le Puy de Côme

    Ce volcan possède deux cratères emboîtés témoins de deux phases d’activité distinctes dans le temps. On retrouve la forme typique d’un cône strombolien. Les pentes sont occupées par une hêtraie.  Le sommet et le cratère ont été déboisés dans la seconde moitié du 18e siècle par des moines pour les transformer en pâturage qui a ensuite été maintenu, les parcelles étant ensuite devenues des propriétés privées. On note ainsi en deux endroits la présence de « lignes » droites soulignées par des conifères (épicéas) qui montent droit dans la pente jusqu’au bord du cratère. en effet, les parcelles sont découpées en lanières, du sommet vers la base , donnant ces formes allongées et très étroites. (Dossier pédagogique, Puy-de-Dôme le département).  
  • Flore

    Le Lis martagon

     Espèce typique des forêts montagnardes dont l’habitat se situe entre 700 et 2 200 mètres d’altitude, cette jolie fleur se trouve principalement dans les hêtraies. C’est une espèce protégée, elle est menacée par les changements que peut subir son milieu de prédilection (enrésinement des forêts de montagne ou coupes forestières trop importantes) ainsi que par la cueillette. Ne l’arrachez pas !
  • Point de vue

    Le point de vue sur le Puy de Côme

    Vue sur : puy de Côme, Grand Suchet et le Petit Suchet – grottes.
    Consultez la table d'orientation présente sur le sentier pour une analyse paysagère détaillée.
  • Pastoralisme

    Un parc de tri dans une estive

    Le pastoralisme est une activité économique majeure de la Chaîne des Puys, comme sur les autres massifs du Parc. La présence de troupeaux de brebis sur les estives est précieuse pour limiter la progression de la végétation et dégager ainsi les formes volcaniques des puys.
    La race emblématique du territoire est sans conteste la Rava. Elle est facilement reconnaissable à sa tête et à ses pattes mouchetées de noir.

    (Les troupeaux sont sensibles au dérangement, s’ils se trouvent sur le sentier, contournez-les et tenez votre chien en laisse.)
  • Faune

    Le Lézard vivipare

    Ce petit reptile est particulièrement adapté au froid. Son mécanisme biologique singulier lui permet de passer la saison froide par des températures inférieures à 0°C. Il peut aussi se congeler totalement pendant quelques jours.
  • Volcan

    Le Puy de Dôme ou géant des Dômes

    Sommet emblématique qui a donné son nom au département, c’est le plus élevé (1465 m) de la Chaîne des Puys-faille de Limagne. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO. D’en haut vous profiterez d’une vue à 360° et sur l'alignement des 80 volcans aux formes variées. Ce volcan s’est endormi il y a environ 12 000 ans. Au sommet se trouve les vestiges d’un grand sanctuaire la Gaule romaine : le temple de Mercure, construit au 2e siècle.
  • Archéologie

    une agglomération antique


    Des recherches archéologiques ont été menées au Col de Ceyssat entre 1999 et 2003. Ces fouilles ont mis en évidence l’existence d’une agglomération antique à l’endroit où la voie romaine reliant Lyon à Saintes franchissait la Chaîne des Puys (la via Agrippa) Cette agglomération avait une double fonction : comme station routière et structures d’accueil liées à la desserte du temple de Mercure.

Description

Point de départ à proximité du parking pour camping-cars.

[ Autre point de départ possible : Gare du Panoramique des Dômes à Orcines, au pied du Puy de Dôme pour une arrivée en navette depuis Clermont-Ferrand (cela rajoute 2 km donc 4 km aller-retour) ]
  • Départ : Laschamps
  • Arrivée : Laschamps
  • Communes traversées : Saint-Genès-Champanelle, Aydat, Saint-Bonnet-près-Orcival, Olby, Mazayes, Saint-Ours, Ceyssat, Orcines et Saint-Pierre-Roche

Météo


Profil altimétrique


Accès routiers et parkings

- De Clermont-Ferrand : suivre direction Tulle par la D 941 jusqu'à Orcines, puis la D 942 direction le Puy de Dôme.

Stationnement :

Parking devant le cimentière de Laschamps

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
6