Gorges de la Monne
Olloix

Gorges de la Monne

Faune
Géologie
Lac et rivières
Une randonnée au faible dénivelé positif, qui emprunte de larges sentiers. Prudence toutefois en bordure de Monne, certains passages délicats sont équipés d’une corde pour faciliter la traversée. Le terrain pouvant être glissant, de bonnes chaussures sont nécessaires.   
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Un secteur traversé par la cheire d’Aydat, une coulée de lave venant des puys de la Vache et de Lassolas. La Monne s’infiltre dans la vallée avec des allures torrentielles, les chemins sont escarpés et frais, et la randonnée offre de beaux panoramas sur les volcans.
Cette randonnée au cadre naturel et enchanteur vous donnera l’impression d’être hors du temps, avec le ruissellement de la Monne en fond sonore. Cette rivière prend sa source à 1 300 mètres d’altitude dans les Monts Dore, près du Col de la Croix Morand. Vous découvrirez ces gorges remarquables, classées et protégées depuis 1979 pour la qualité de ses paysages, de sa faune et de sa flore. En début de parcours, un joli point de vue dégagé s’offrira à vous sur la chaîne des Puys, le plateau de la Serre, le plateau de Gergovie, les monts du Livradois-Forez et la vierge de Monton. En fin de parcours, profitez du vaste panorama donnant sur les villages de Saint-Saturnin et de Saint-Amant Tallende, et sur les puys de Peyronère et de Saint-Sandoux.

Les 11 patrimoines à découvrir

  • Architecture

    La commanderie

    Edifiée aux 12ième-13ième siècle, la commanderie dépendait de l’Ordre Hospitalier Saint-Jean de Jérusalem, Ordre fondé avant les Croisades pour secourir les pèlerins de Terre Sainte. Cette imposante construction était composée d’un château avec des murailles et des tours, une enceinte extérieure et une chapelle. Depuis leur Commanderie, passage obligé entre plaine de Limagne et chaîne des Puys, les Chevaliers aidaient voyageurs et pèlerins, les protégeant des multiples périls des « routes » de jadis. Après une période florissante, les Chevaliers n’eurent plus les moyens d’entretenir cet énorme ensemble, si bien que vers 1700 le Commandeur dut démolir la plupart des bâtiments. La chapelle de la Commanderie devint en 1703 l’église paroissiale et un cimetière fut créé. A la Révolution, les dernières possessions des Chevaliers furent vendues comme bien nationaux. Du glorieux passé de la Commanderie, il ne reste plus à Olloix que les ruines d’une tour et les parties centrales de l’église.
  • Architecture

    L'église d'Olloix

    Elle est l’héritage de la Commanderie fondée par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. Eglise romane dédiée à Saint Jean-Baptiste, sa fondation remonte au 12ième siècle. Son chœur est constitué d'une partie de l'ancienne chapelle de la Commanderie. Elle abrite un gisant et des arcades de pierre qui ornent le tombeau d'Odon de Montaigut, grand prieur de la langue d'Auvergne, aussi connu sous le nom de Saint Gouerand.
  • Point de vue

    Un point de vue sur la chaîne des puys mais pas seulement...

    Profitez ici d'un point de vue sur la chaîne des Puys, le plateau de la Serre, le plateau de Gergovie, les monts du Livradois-Forez et la vierge du Monton.
  • Eau (lac, rivière...)

    Les gorges de la Monne

    C’est un site des plus surprenants : d’un chemin à l’autre, vous pouvez ici évoluer dans un microclimat quasi-méditerranéen, chaud, sec et ensoleillé, pour vous retrouver quelques enjambées plus loin sur un versant frais et ombragé au climat montagnard. La végétation traduit complètement ce contraste. Entre Olloix et Cournols,  taillées dans un plateau granitique, le site des Gorges de la Monne est classé depuis 1979 pour la qualité paysagère, mais aussi en raison d’une grande diversité faunistique et floristique.
  • Faune

    Le murin de Brandt

    Cette petite chauve-souris a de longues oreilles et une face assez claire. Cette espèce détient le record de longévité pour une chauve-souris européenne : 41 ans pour un individu en Sibérie ! Le murin de Brandt se trouve dans les forêts ouvertes, à proximité de milieux humides. Il se nourrit d’insectes divers, comme les papillons de nuits ou les mouches. Cette espèce protégée est directement menacée par la destruction de ses gîtes d'où l'enjeu de protéger les arbres à biodiversité dans la gestion sylvicole. L’hiver, elle hiberne dans des cavités souterraines à faible température.
  • Volcan

    La minute volcan : la cheire d'Aydat

    Les coulées de lave issues des puys de la Vache et de Lassolas se sont fusionnées pour former une cheire (coulée volcanique) commune : la cheire d’Aydat, qui s’étend sur près de 20 kilomètres. Celle-ci a formé un barrage naturel sur le cours de la Veyre, rivière issue des Monts Dore, entrainant la formation du lac d’Aydat, d’origine volcanique. L’eau du lac ressurgit en plusieurs sources. Au cœur de la coulée, la Veyre s’est frayée une voie sous la lave, tandis qu’à son extrémité, de nouvelles vallées tendent à se creuser. L’érosion en bordure de coulée des sédiments oligocènes de la Limagne par les rivières de la Veyre et la Monne, représente un stade embryonnaire d’inversion de relief. Dans de nombreuses années, cette couche de lave protectrice pourra à son tour conduire à la formation d’une arête, à l’instar de celle de la Montagne de la Serre.
    Candidature UNESCO 2019.

  • Faune

    Le cincle plongeur

    Passereau au corps rondelet, à la queue courte et au plumage sombre, il fait penser à un petit merle. Il se distingue facilement par sa poitrine d’un blanc éclatant et à sa tête couleur chocolat. Il se nourrit principalement d’invertébrés aquatiques qu’il recueille dans le lit des rivières. Ce chasseur hors pair est capable de plonger et de marcher sous l’eau, dans le fond de la rivière et même à reculons ! Il fréquente les cours d’eau froids et rapides, bien oxygénés avec des remous et des cascades, mais aussi les lacs d’altitude.
  • Architecture

    Le pont de Riberolles

    Pour moudre leurs grains d’avoine, de seigle ou d’orge qu’ils arrivaient à grand peine à faire pousser sur les plateaux, les paysans de jadis devaient descendre aux moulins qui jalonnaient la Monne. Il y avait en amont deux moulins à Chabannes assez espacés l’un de l’autre où accédaient les paysans de la rive gauche. Mais ceux d’Olloix ne pouvaient accéder à peu près commodément qu’aux moulins de Riberolles. A partir de 1891, il n’y avait plus aucun habitant à Riberolles. Le village, jadis bien entretenu (ruelles, jardins, vergers), fut progressivement envahi par la végétation alors que les maisons tombaient en ruines. Le pont donnait accès aux vergers sur l’autre berge. Restauré en 1980, il permet aux piétons de remonter l’à-pic vers Cournols.
  • Flore

    L'achillée millefeuille

    Cette plante vivace (durée de vie de plusieurs années) peut atteindre 70 cm selon la variété et la richesse du sol. Les feuilles, très découpées, sont assez molles et composées de nombreux segments linéaires, leur donnant un aspect plumeux. Un grand pied d’achillée millefeuille offre un joli dégradé de couleurs. On l'a trouve dans les prairies, mais aussi dans les landes et forêts peu denses. Jadis, les paysans lui reconnaissaient un effet fortifiant sur les animaux et le bétail. Elle présente également des vertus médicinales. Le nom du genre « Achillea » ferait allusion à son utilisation par le héros troyen Achille comme remède pour guérir ses blessures, tandis que « millefolium » fait référence aux feuilles profondément divisées de la plante.
  • Point de vue

    Les rochers de granit et point de vue

    Profitez ici d'un panorama dégagé sur les communes de Saint-Saturnin et Saint-Amant-Tallende, mais aussi le puy de Peyronère, le puy de Peyronère et le puy de Saint-Sandoux.
  • Faune

    La brebis Rava

    En observant les puys alentours, on peut apercevoir certaines zones d’abandon du pâturage colonisées par la friche. Celles-ci se retrouvent dans les vallons et rebords de plateaux, mais le mouton demeure. De tout temps, les habitants des plateaux ont élevé des brebis. Ici, la race RAVA est issue d’une souche que l’on retrouve dans tous les pays traversés par les celtes. Sa morphologie lui permet de traverser aisément les terrains chaotiques. La capacité de cette brebis à prendre ou perdre rapidement du poids (brebis dite « accordéon ») lui permet d’être élevée en plein air intégral et de supporter une nourriture pauvre et variée. Leur rôle est capital dans le maintien du cadre et de la qualité de vie de ce secteur. Leur présence garantit l’entretien des espaces ouverts. Les collectivités souhaitent préserver ce patrimoine paysager en soutenant l’agriculture locale, extensive et de qualité.

Description

Départ - Du parking prendre le chemin à gauche, contournant le puy d’Auzelle jusqu’à la première intersection, (vue sur le puy d’Olloix, le massif du Sancy et les gorges de la Monne).

  1.  Emprunter le chemin à gauche (vue sur la chaîne des Puys, le plateau de la Serre, le plateau de Gergovie, les monts du Livradois-Forez, la vierge de Monton). Descendre un large sentier. Après la barrière espace naturel "Natura 2000" prendre le premier chemin à droite. Au-dessus de la rivière, emprunter la descente rapide aménagée et franchir la passerelle.
  2. Partir à droite, suivre la sente longeant la Monne, passer 3 mains courantes pour arriver à la cascade et à la Marmite des Géants. Traverser le pont de Riberolles. Remonter en laissant le chemin à gauche jusqu’à la sortie de l’espace naturel "Natura 2000" (vue sur les gorges de la Monne et le bois de Pierre Longue).
  3. Prendre le chemin à droite jusqu’aux rochers de granit (vue sur Saint-Saturnin, Saint-Amant-Tallende, le puy de Peyronère et le puy de Saint-Sandoux). À l’intersection, monter à droite. Après le cimetière d’Olloix, au niveau du gîte de groupe prendre à droite et rejoindre le point de départ (église et la tour de la Commanderie).
  • Départ : Olloix, parking derrière l’église
  • Arrivée : Olloix, parking derrière l’église
  • Communes traversées : Olloix et Cournols

Météo


Accès routiers et parkings

De Clermont-Ferrand prendre la A75. A la sortie n°5, suivre la D213 jusqu’au carrefour Saint-Saturnin / Chadrat. Prendre à gauche Saint-Saturnin, le traverser, prendre la D28 à gauche puis la D119 jusqu’à Olloix. À la sortie du bourg, parking derrière l'église.

Stationnement :

Parking derrière l'église

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :