Roche de Landeyrat
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Roche de Landeyrat
Landeyrat

Roche de Landeyrat

Géologie
Point de vue
Tourbières
Volcans
Sentier très facile tout du long, un ou deux passages en estives moins réguliers mais sans grande difficulté
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Venez profiter du Cézallier avec cette belle petite randonnée entre estives et chaos basaltique, où vous profiterez de la richesse de la faune et de la flore locale.
Situé dans le Cézallier cantalien vous pourrez découvrir à travers cette randonnée de merveilleux paysages : des orgues basaltiques, un chaos rocheux, des estives. Riche de son caractère volcanique, ce secteur est composé d’un grand nombre de milieux naturels différents et de plus de 200 espèces végétales.

Les 3 patrimoines à découvrir

  • Tourbière

    Les zones humides

    Vous pouvez voir en contrebas le fond du pré dans lequel il y a une zone humide. Les dépressions paysagères (les fonds, les creux) présentent souvent une zone humide issue de la topographie et du type de sol. Ces zones ont de multiples fonctions de stockage et d’épuration de l’eau. En effet, agissant comme des éponges, elles emmagasinent de l’eau lors des précipitations hivernales et la restituent progressivement l’été, permettant la pérennité des ruisseaux. Riches d’une biodiversité spécifique et foisonnante, ces milieux disposent d’une flore et d’un sol qui ont un effet de filtre de l’eau qui y séjourne, participant à sa bonne qualité. Difficiles à exploiter par l’agriculture, elles constituent pourtant des ressources complémentaires lors des périodes de sécheresse où elles sont les derniers secteurs de verdure.
  • Volcan

    Le chaos basaltique

    L’origine de l’étrange formation géologique du chaos fait l’objet de diverses hypothèses. Le chaos aurait été créé par un effondrement en vagues successives provoqué par un sol devenu instable au moment de la fonte des glaces (à la fin du dernier âge glaciaire vers 10 000 ans av J.-C). Ainsi sur plus de trois hectares et plusieurs mètres de profondeur, certains orgues de basalte (pierres volcaniques) se couchèrent, et d’autres se brisèrent en une infinité de morceaux hexagonaux, formant le chaos de Landeyrat. Une multitude de milieux naturels se sont greffés au chaos, composant 20 habitats différents dont 5 protégés au niveau européen et regroupant plus de 230 espèces de végétaux : pas mal pour un milieu d’apparence désertique !
    (Source : Hautes Terres Communauté)
  • Pastoralisme

    La gare de Landeyrat

    Pendant des décennies, la ligne de la transhumance a permis d'acheminer les bestiaux vers les hauts pâturages. Il reste aujourd'hui le souvenir de journées de fêtes où les vaches montaient d'elles-mêmes dans les wagons tant elles appréciaient les vertes pâtures du Cézallier. L'effervescence et les animations qui ponctuaient ces riches journées sont encore très vivantes dans la mémoire de Jean-Claude Cuzol, ancien éleveur et maquignon, qui vivait alors à Saint-Saturnin. Et le souvenir des gros troupeaux l'émeut encore : « La gare de Landeyrat voyait surgir plus de 50 wagons d'un coup et des milliers de bovins, à destination de tout le Cézallier : Allanche, Brion ou Egliseneuve ». raconte-il aujourd'hui. « C'était un jour de fête pour les bovins comme pour les hommes : une vacherie de 80 têtes remplissait alors 7 ou 8 wagons. Ils arrivaient pour la plupart de la région d'Aurillac puis repartaient l'automne venu chez leurs propriétaires ou bien vers Nîmes, Bordeaux, Tours, ou encore l'Espagne et l'Italie pour être vendus ».

    A la montade, quelques mois plus tard succédait la dévalade : « sentant les frimas de l'hiver arriver, les bestiaux ne se faisaient pas prier pour repartir dans l'autre sens ». Et avec eux descendaient les grandes fourmes de fromages, issues d'une saison de fabrication dans les burons.

Description

D. Au parking de l’ancienne gare, revenir sur la route et partir à droite en prenant la route qui monte en s’éloignant du chemin de fer
  1. Après un long tournant à gauche, quitter la route par un discret sentier qui monte entre 2 prairies. En haut de celui-ci revenir sur la route et continuer sur la gauche,
  2. Continuer sur le sentier de crête et à l’intersection en T bifurquer à droite,
  3. A l’entrée du village, au retour sur la route, prendre le virage en épingle à cheveux et passer devant l’abreuvoir,
  4. Quitter le sentier pour pénétrer dans l’estive. Traverser en direction du sous-bois et remonter la colline sur le côté droit afin d’apercevoir le panneau indicatif. Bien rester sur le sentier enherbé et ne pénétrer pas dans la zone de chaos basaltique,
  5. A la grande route, traverser en face pour remonter le chemin caillouteux. Bien rester à droite et continuer sur le chemin enherbé entre deux prairies. Plus loin, au niveau des habitations redescender jusqu’ à retrouver la route,
  6. Prendre à gauche sur cette dernière pendant 500m pour pénétrer ensuite dans la prairie à droite. Commencer la traversée de cette prairie.
  7. Au milieu de la prairie, passer une barrière et contourner la petite colline pour retrouver le ponton permettant le fanchissement la zone humide. Une fois arrivé au chemin de fer, prendre à droite et longer le jusqu’à retrouver la gare.
  • Départ : Ancienne gare de Landeyrat-Marcenat
  • Arrivée : Ancienne gare de Landeyrat-Marcenat
  • Communes traversées : Landeyrat

Météo


Recommandations

- Veillez à respecter l’environnement dans lequel vous vous trouvez : emportez vos déchets, évitez de déranger les espèces sauvages et domestiques.

- Chien interdit même tenu en laisse

-  Traversée d’estives

Accès routiers et parkings

Le départ de la randonnée (la version "longue") de la Roche de Landeyrat se trouve en bordure de la D 21 entre Allanche et Marcenat (9 kms après Allanche). Le parking se situe au niveau de l’ancienne gare, traverser le passage à niveau pour y accéder.

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :