Le Lac de Bourdouze
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Le Lac de Bourdouze
Besse-et-Saint-Anastaise

Le Lac de Bourdouze

Moyen
5h30
17,3km
+480m
-475m
Boucle
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Cette randonnée offre des paysages variés. C'est un bon compromis pour les indécis hésitant entre le massif du Sancy et le Cézallier. Avec cette balade c’est simple, vous aurez les deux !
Cette splendide randonnée vous emmène sur un parcours pour le moins éclectique. Entre paysages bucoliques, plaine du Cézallier, ruisseaux, lac, tourbière et point de vue sur le massif du Sancy vous ne trouverez pas le temps de vous ennuyer.
Cette randonnée a cette particularité de vous emmener en un rien de temps d’un décor à l’autre. 
Bien que longue sur le papier, elle n’en est pas pour autant si longue dans les jambes. Avec un début un peu sportif le reste de la randonnée est assez roulant. Pensez à bien prendre votre pique-nique avec vous mais surtout votre temps, vous en aurez bien besoin pour vous immerger dans tous les paysages que vous allez découvrir.

Les 6 patrimoines à découvrir
Point de vue

Panorama sur la Roche Nité et la vallée de la couze de Valbeleix


"Couze" est le nom local pour désigner une rivière. La rivière coule ici dans une vallée avec une forme ouverte, en auge, qui témoigne de son origine glaciaire.
lire la suite
Architecture

Grange-étable avec levade

La grange-étable est un incontournable de la région. Souvent accolée à l’habitation elle est la partie essentielle de la ferme et dont la fonction était d’accueillir les bovins à l’étable au rez-de-chaussée. On stocke le foin récolté à la belle saison à l’étage supérieur auquel on accédait par une « montade » (ou levade) suffisamment large pour laisser passer les chars à foin.
 
Conçue pour répondre aux besoins des hommes et des bêtes en fonction de la géographie,  son implantation est étroitement liée au relief de telle façon que chaque niveau soit accessible de plain-pied.

L’intérêt de construire la grange étable sur un terrain en pente dominant la prairie était l’évacuation et la dispersion plus facile du fumier voué à enrichir les prés à proximité.

Parfois délaissées, les granges-étables sont porteuses d’une mémoire collective, d’un savoir-faire et d’une identité régionale très forte.
lire la suite
Petit patrimoine

muret de pierres sèches

Bien que les murets de pierres sèches soient la signature du paysage de l’Artense vous en retrouverez évidemment aussi dans les paysages des autres régions du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne. 
La pierre sèche est une technique de construction d’origine populaire et rurale. Elle est née au néolithique, lorsque l’homme a commencé à cultiver la terre. La construction a été codifiée au 16ème siècle par la République de Gênes pour réaliser les murs de soutènement indispensables aux cultures en terrasse. Son assemblage ne fait appel à aucun mortier et ne génère pas de gravats s’il tombe, par ailleurs la pierre est immédiatement réutilisable.
lire la suite
Point de vue

Panorama avec vue sur le massif du Sancy

Depuis la ligne de crête  au-dessus de St-Anastaise, admirez la splendide vue sur le massif du Sancy,
C’est le massif volcanique des Monts Dore.  Ce volcan a été en activité pendant près de 4 millions d’années. Puis, des glaciers ont démantelé ce vaste édifice y creusant le paysage. En regardant bien le paysage vous pourrez observer en arrière-plan la vallée de Chaudefour. 
lire la suite
Faune

le milan royal

Bien reconnaissable avec sa queue en V , sa tête claire, ses ailes contrastées, vous pourrez voir ce rapace survolant les cinq régions naturelles du parc des volcans. Il fait son nid dans un arbre mais fréquente les milieux ouverts et semi-ouverts comme les prairies, les estives, les landes. En hiver, les dortoirs de Milan royaux (Milvus milvus) rayonnent dans l’ensemble de ces milieux, faisant de l’Auvergne et du parc des régions essentielles à cette espèce en déclin dans le monde.
lire la suite
Flore

la hêtraie

La hêtraie est un type d’habitat forestier installé à l’étage sub-montagnard et montagnard (de 400m. à plus de 850 m. d’altitude).  Il en existe plusieurs variantes mais c’est la végétation la plus adaptée aux conditions locales (climat, sol, ensoleillement) , sur la majeure partie du territoire du Parc.
lire la suite

Description

Départ : au cimetière, descendre la route sur 50 m, à l’intersection aller à droite puis prendre le chemin de gauche (Chapelle St-Anastaise).Traverser la D 127, entrer dans Larzallier, et partir à gauche avant la fontaine pour atteindre Lignerolles. 
  1.  Arrivé à Lignerolles Traverser une nouvelle fois la D 127, et prendre le chemin en face jusqu'à un carrefour de quatre chemins. Soyez vigilant au balisage qui est peu visible à cet endroit.
  2. Continuer tout droit sur 100 m, et bifurquer sur la gauche. Après le portillon, suivre les barbelés qui conduisent jusqu'à la ligne de crête surplombant la vallée et un chaos rocheux. Longer la clôture qui mène à la route que l'on emprunte à gauche, jusqu'à l'entrée du bois. Prendre le premier sentier à droite. A la sortie du bois, suivre la trace parallèle à la forêt en direction d'un buron (beau panorama sur le Massif du Sancy, sur la droite).
  3. Au niveau du buron, continuer tout droit vers la forêt (laisser l'abreuvoir à gauche, en contrebas). La traverser pour rejoindre la route et la suivre, à droite sur 300 m.( /!\ à ce point, possibilité de raccourci – non balisé – en suivant la D 26 menant directement au village des Chirouzes)
  4. Bifurquer sur le chemin à droite, pour rejoindre Champs. Après la ferme, biffurquer sur la droite en empruntant le chemin qui se situe à gauche du hangar, le suivre à flanc de coteau, jusqu'à la hêtraie. Attention dans celle-ci  le balisage se fait très discret. Pensez à bien descendre à gauche dans le bois pour traverser le ruisseau. Ensuite rejoindre la D 127 et emprunter le chemin en face jusqu'à Anglard.
  5. Traverser le village et partir à droite jusqu'à la D 36. Continuer tout droit pour la retraverser et atteindre le lac. Le longer par la gauche jusqu'à une zone marécageuse.
  6. A ce niveau, partir à gauche dans le bois, le longer, puis monter à gauche jusqu'à une ruine.Continuer à droite, et rejoindre la route.
  7. A la stèle, emprunter à droite la D 26, puis le premier chemin à gauche, rejoignant le hameau des Chirouzes. Prendre la première route à gauche (signalétique C.G.).A la patte d'oie, descendre à gauche, pour rejoindre le point de départ.
Départ : Au cimetière de Saint-Anastaise
Communes traversées : Besse-et-Saint-Anastaise, Saint-Pierre-Colamine

Profil altimétrique


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :